By Erika Siegert, Analyste principale, Perspectives de recherche nationales, Solutions de données | 2 Décembre 2020

Statistiques sur les transactions d’investissement à Montréal au troisième trimestre 2020

Dans l’incertitude continue causée par la pandémie mondiale, le marché immobilier de Montréal a fait preuve de résilience et de résurgence par rapport aux trimestres précédents. Le troisième trimestre a été marqué par un resserrement des mesures sanitaires dans la région de Montréal et, bien que moins contraignant que le premier, il a mis en évidence la nécessité pour les investisseurs d’ajuster leurs stratégies pour s’adapter à cette nouvelle réalité. À la fin du troisième trimestre, le volume total des transactions pour l’année 2020 a atteint 4,7 milliards de dollars, ce qui représente une baisse de 27 % par rapport aux 6,4 milliards de dollars enregistrés au cours des trois premiers trimestres de 2019. Cependant, les investissements au troisième trimestre ont atteint un volume total de 1,3 milliard de dollars, une hausse de 12 % par rapport au deuxième trimestre mais une baisse de 45 % par rapport au même trimestre de l’année précédente. L’activité d’investissement a atteint 389 transactions, soit une augmentation de 21 % par rapport au deuxième trimestre.

 

Pour le deuxième trimestre consécutif, les secteurs multifamilial et industriel ont été les classes d’actifs les plus en demande, malgré une baisse du volume total cumulé de 25 % et de 7 %, respectivement, par rapport à 2019. Sans réelle surprise, ces deux types d’actifs ont été considérés par les investisseurs comme résistants et stables dans le contexte de l’évolution des conditions du marché cette année. Le secteur foncier (terrains résidentiels et non-résidentiels) a également connu une croissance constante des investissements depuis le début de 2020, en hausse de 21 % par rapport aux totaux cumulés depuis le début de l’année 2019. Le secteur des bureaux continue à éprouver des difficultés, les investissements cumulés depuis le début de l’année n’atteignant que 978 millions de dollars, soit une baisse de 41 % par rapport à la même période l’année dernière. Selon l’enquête sur les tendances en matière d’investissement réalisée par Groupe Altus, Montréal a connu un élan accru et a maintenu sa position de premier marché préféré des investisseurs au troisième trimestre 2020, aux côtés de Toronto. Si les taux d’actualisation sont en hausse depuis le 1er trimestre sur le marché montréalais, la moyenne de 4,90 au 3e trimestre n’est que légèrement supérieure à la moyenne de 4,88 enregistrée au 3e trimestre de l’an dernier. Les résultats de l’enquête ont également indiqué une préférence croissante des investisseurs pour les centres commerciaux de quartier avec épicerie et les immeubles résidentiels à logements multiples de banlieue, ce qui reflète la perception de potentiel de croissance dans un marché en pleine évolution.

Transactions majeures au troisième trimestre 2020 :

Olymbec vend à Pure Industrial Real Estate Trust, Saint-Laurent – Industriel

Malgré les incertitudes économiques, Pure Industrial Real Estate Trust a poursuivi sa stratégie d’investissement par des acquisitions sur le marché montréalais. Au cours du troisième trimestre, elle a acquis un portefeuille industriel de 12 immeubles appartenant à Olymbec, un vendeur très dynamique pendant la pandémie. Le portefeuille a été acquis pour près de 82 millions de dollars, ce qui représente un prix global au pied carré de 106 $. À la fin du troisième trimestre, Pure Industrial Real Estate Trust aura acquis au total 28 actifs industriels sur le marché montréalais, pour la somme de 222 millions de dollars.

Carrefour Langelier, Saint-Léonard – Commerce de détail

La deuxième plus grande transaction du trimestre a été l’acquisition du centre commercial Carrefour Langelier par Group Mach, pour 62 millions de dollars. Cette vente comprenait également un immeuble commercial autonome vacant de 1,26 acres, adjacent au complexe commercial principal, vraisemblablement destiné à être redéveloppé à une date ultérieure.

1445-1455, rue de la Montagne, Ville-Marie – Terrain résidentiel

La troisième plus importante transaction du trimestre a été la vente de ce stationnement de 0,73 acre, situé au cœur de Montréal. Acquis par Carttera pour 48,5 millions de dollars, ce site idéalement situé est voué à un futur développement résidentiel. L’acquéreur a l’intention de le réaménager jusqu’à une densité de 203 200 pieds carrés.

6225, place Northcrest, Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce – Appartement

Ce complexe de six étages et de 122 appartements acquis par un investisseur privé pour 23,3 millions de dollars a été le plus grand actif multifamilial négocié ce trimestre. Le vendeur de cette transaction est une fois de plus, Olymbec.

6600, rue Saint-Urbain, Rosemont-La Petite-Patrie – Bureau

Cet immeuble de bureaux et d’entrepôts de 157 500 pieds carrés a été acquis d’Olympec par Canderel pour 18 millions de dollars. Idéalement situé dans le quartier Mile-Ex, l’immeuble fait partie du Centre d’Intelligence Artificielle de Montréal. La propriété s’ajoute aux immeubles précédemment achetés par Canderel dans le district de Mile-Ex, 6795 rue Marconi et 153-155 rue Beaubien Ouest, acquis respectivement en 2018 et 2019.

Malgré les incertitudes du marché résultant de la crise mondiale actuelle, le marché immobilier de Montréal semble prêt à rebondir, avec des performances en hausse d’un trimestre à l’autre. Avec la persistance de la disparité entre l’offre et la demande et la nécessité pour les investisseurs d’être plus sélectifs dans leurs projets, Montréal reste très prisée des investisseurs locaux et nationaux.

 

Voir plus d’analyses >

 

close
close
forumDemandez une démonstration
close
close

Thank you for contacting us. we will get back to you shortly!

Ce site Web utilise des témoins pour améliorer votre expérience utilisateur. En utilisant notre site Web, vous acceptez que nous ayons recours à des témoins.
cliquer ici pour plus de détails